Icône don Donner

Tel père, telle fille

Le parcours de Kendyl : propulsé par des soins spécialisés et un lien avec son père

Apprendre que son enfant a un pied bot in utero peut inquiéter les nouveaux parents. Cependant, cette famille était tranquille, s’inspirant de son propre historique pour surmonter les pieds bots avec l’aide de l’Hôpital Shriners pour enfants.

Brent et sa femme Jillyn ont pris le diagnostic à bras le corps alors que d’autres parents auraient pu s’alarmer. Même le technicien de l’échographie était secoué. L’examen a révélé que leur fille avait un pied bot.

Il savait de première main, grâce aux soins qu’il a lui-même reçus à l’Hôpital Shriners pour enfants de Salt Lake City et l’Hôpital Shriners pour enfants de Portland, qu’avec une intervention et un traitement appropriés, l’état du pied de sa fille pourrait changer, lui donnant ainsi une liberté totale de participer à des activités et de faire du sport. Brent n’a jamais été inquiet, car il savait exactement quoi faire. Il a appelé l’Hôpital Shriners pour enfants de Salt Lake City avant même la naissance de sa fille.

Leur histoire familiale

Le pied bot peut être lié à une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux, et le fait d’avoir des antécédents familiaux de pied bot peut en augmenter les risques lors de la naissance d’un enfant. Même s’ils avaient déjà eu deux enfants nés sans pied bot, Brent et Jillyn étaient préparés à cette éventualité. Brent a même décrit qu’il se sentait heureux face à la perspective de retourner dans son hôpital bien-aimé pour y obtenir des soins pour sa fille nouveau-née, Kendyl.

Traitement du pied bot de Kendyl

La famille de Kendyl a quitté Chubbuck, dans l’Idaho, pour Salt Lake City, dans l’Utah, afin de commencer le moulage en série de Kendyl, alors qu’elle n’avait que 10 jours. Son plan de traitement personnalisé a été couronné de succès, notamment la méthode Ponseti et une intervention chirurgicale pratiquée par le médecin-chef adjointe Theresa Hennessey pour lui donner un peu plus de souplesse.

« Ses médecins pensent que tout va bien », dit Brent.

La méthode Ponseti est la technique la plus utilisée aujourd’hui pour traiter les enfants atteints de pied bot. Elle comprend des massages et des moulages en série, une ténotomie dans la plupart des cas et des appareillages; toutes ces opérations pouvant être effectuées dans la plupart des Hôpitaux Shriners pour enfants.

Kendyl, aujourd’hui âgée de 5 ans, a été une patiente heureuse dès le début, acceptant ses soins comme une professionnelle. Dès l’âge de 2 ans, elle apportait consciencieusement son appareil nocturne à ses parents, expliquant qu’elle était fatiguée et prête à se coucher.

Avant son traitement, les parents de Kendyl ont pris un moule de son pied pour en préserver le souvenir et pouvoir montrer à Kendyl sa remarquable transformation lorsqu’elle serait plus grande. Le moule montre comment elle aurait dû marcher sur le côté et la partie supérieure de son pied si elle n’avait pas bénéficié d’une intervention précoce.

Elle ne s’arrête pas… Elle va et vient, et elle est capable de suivre ses frères et sœurs. Sans les soins qu’elle reçoit à l’Hôpital Shriners pour enfants de Salt Lake City, elle ne pourrait rien faire de tout cela.
Brent, Salt Lake City

Des soins attentionnés

Brent est reconnaissant pour les soins qui ont changé sa vie, mais il reconnaît que les méthodes de traitement du pied bot se sont modernisées depuis son enfance. Il constate à quel point les Hôpitaux Shriners pour enfants se sont adaptés. Bien que des décennies se soient écoulées, Brent, aujourd’hui âgé d’une quarantaine d’années, se souvient bien de son périple avec le pied bot. Les hôpitaux Shriners pour enfants de Portland et de Salt Lake City ont contribué à ses soins, lui donnant la possibilité de vivre pleinement sa vie : en marchant, en courant et même en faisant du VTT.

Le traitement de Brent a comporté un certain nombre d’interventions chirurgicales et d’appareils orthopédiques, à partir des hanches en descendant. Cette situation est très différente des traitements actuels, la chirurgie étant moins fréquente et l’utilisation d’appareils orthopédiques étant minimale.

« À l’époque, les interventions étaient plus invasives », a-t-il expliqué.

Une chose qui n’a pas changé, ce sont les soins attentionnés, un fil conducteur qu’il retrouve dans ses propres expériences et celles de Kendyl. Il se souvient que le personnel l’a fait se sentir comme « le meilleur enfant de la planète » et cette culture demeure aujourd’hui.

« Tout le monde là-bas fait en sorte que Kendyl se sente extraordinaire », a déclaré Brent, et il s’émerveille de cette compassion.

« Toutes les personnes ayant participé à la prise en charge de Kendyl ont été formidables, qu’il s’agisse des personnes chargées de l’accueil ou des médecins. Tout le monde fait en sorte qu’elle se sente spéciale », explique Brent. « Tous les hôpitaux ne sont pas comme ça. »

Il apprécie également la façon dont chacun fait en sorte que sa fille se sente bien. « Les médecins font un bon travail pour s’assurer que les questions de Kendyl trouvent des réponses et qu’elle se sente en sécurité », a déclaré Brent. « Si elle se trouve dans une situation nouvelle, elle se tait, mais pendant tout le long trajet du retour à la maison, elle parle de son expérience positive, jusque dans les moindres détails, comme les salles colorées de la clinique. »

Ensemble dans cette aventure

Les expériences qu’ils ont partagées ont permis au père et à sa fille de se rapprocher. À chaque étape du traitement de Kendyl, Brent a eu l’occasion unique de se reconnaître. Quand elle s’est fait poser des plâtres, il lui a montré des photos de ses propres plâtres.

« Je peux dire avec certitude que tout va bien se passer », a déclaré Brent. « Nous ne passons pas notre temps à pleurer sur notre sort, ou à nous demander pourquoi cela nous est arrivé. Pour nous, il s’agit plutôt de reconnaissance envers le personnel et les soins spécialisés. »

De l’espoir pour l’avenir

Kendyl est impatiente de commencer la maternelle l’année prochaine, avec une variété d’intérêts et de compétences à mettre à l’œuvre. C’est une petite fille incroyablement créative qui adore les marqueurs, les crayons de couleur et le coloriage. Son imagination débordante l’aide à inventer des histoires. Sa dernière intervention chirurgicale ayant eu lieu au printemps 2021, le pied bot fait partie du passé et elle peut désormais consacrer toute son énergie à apprendre, à se faire des amis et à s’amuser.

« Elle est impossible à arrêter, elle bouge tout le temps et elle est capable de suivre sa grande sœur et son grand frère », a déclaré Brent. « Sans les soins reçus à l’Hôpital Shriners pour enfants, elle ne serait pas en mesure de faire tout cela. »

L’histoire de Kendyl avec l’Hôpital Shriners pour enfants de Salt Lake City a commencé lorsqu’elle n’avait que 10 jours.

Diagnostiquée comme ayant un pied bot lors d’une échographie, Kendyl allait littéralement suivre les traces de son père, qui attribue également à l’Hôpital Shriners pour enfants sa capacité à marcher aujourd’hui.

Kendyl avec maman et papa

Kendyl pose avec sa maman et son papa après avoir obtenu un plâtre à l’Hôpital Shriners pour enfants de Salt Lake City.

Kendyl portant un masque

Kendyl utilise son déambulateur pour se soutenir après une intervention réussie pour lui donner plus de souplesse.

Kendyl dehors dans la neige

Rien ne peut empêcher Kendyl de profiter des trampolines; pas l’hiver, et certainement pas le pied bot!

Kendyl avec un déambulateur

Ce ne serait pas une visite à l’emplacement de Salt Lake City sans dire bonjour aux poissons.

Kendyl dans une pièce remplie de souvenirs

Kendyl regarde le mur de philanthropie qui reconnaît les dons de 250 000 $ ou plus.

L’EXCELLENCE DANS LES SOINS

1 sur 1 000 
Nombre d’enfants nés avec un pied bot
Plus d’informations sur le pied bot
50 % 
Pourcentage d’enfants nés avec un pied bot qui ont deux pieds bots
Plus d’informations sur le pied bot

Prochaines étapes

Partagez votre histoire

Nos patients et leurs familles sont au cœur de tout ce que nous faisons dans les Hôpitaux Shriners pour enfants. Nous vous invitons à nous faire part de la manière dont l’équipe des Hôpitaux Shriners a aidé votre enfant.

Faites un don aux Hôpitaux Shriners pour enfants

Grâce à la générosité de donateurs comme vous, nous avons aidé plus d’un million d’enfants à mener une vie plus remplie, quelle que soit la capacité de paiement ou la couverture d’assurances de leur famille.

Nous joindre

Vous avez une question ou une demande? Vous devez prendre rendez-vous? Nous sommes là pour vous.